skip to Main Content
Jésus-Marie-Facebook

Jésus-Marie-Facebook

Décor triptyque et expression scénique. Yeah !

Peindre le réel

N’étant pas moi-même versé dans la religion catholique, bien que baptisé, j’ai souhaité me réapproprier une partie de cet héritage. qui est un pan entier de l’histoire de l’art. Ce qui m’intéresse dans la peinture catholique, c’est la peinture et ce qui interroge la condition humaine, le véritable pourquoi du comment.

Quand le peuple n’avait pas accès aux images, c’est à l’église, dans la peinture et le vitrail qu’il pouvait les trouver. L’Eglise assurait la diffusion d’images dans la masse.

J’ai isolé deux personnages de La Descente de Croix (Rogier van der Weyden)  afin d’obtenir un effet de répétition par la position des corps.

Le troisième personnage dans une position presque semblable vient renforcer la série d’une manière décalée. J’ai glané cette image sur Facebook, source d’images pléthorique, d’inspiration plus contemporaine.

Qu’est-ce qui se cache derrière cet amalgame ?

Par une une lecture singulière de l’image, c’est bien l’idée que l’individu est confronté à une forme de crise, hier spirituelle, aujourd’hui plutôt narcissique, véritable crise du sens de notre société.

  • D’abord discours de résistance face à Rome, le catholicisme universaliste s’est ensuite transformé et institutionnalisé pour devenir à son tour une puissance dont la dimension a coïncidé avec les empires auxquels il a fourni un support religieux. Aujourd’hui le catholicisme a quelque chose de désuet pour la majorité d’entre nous. Peut-on pour autant parler de chute ?
  • Facebook a capté un nombre d’utilisateurs inimaginable, son économie de l’attention touche là où s’épanouissait la religion. Des études ont même montré l’effet “dopamine” de l’usage des réseaux sociaux, renforçant la croyance dans un modèle basé sur la représentation de soi. 

Le temple s’inscrit dans une forme pyramidale, point d’orgue de tous les  fantasmes sur la toile. Quoi que désigne le flux des réseaux sociaux, il désacralise également. C’est un peu ce que montre avec humour ce triptyque.

Côté scène : Projection

J’ai trouvé un angle esthétique et historique qui me convient, entre tradition et modernité. Le discours historique, d’une civilisation qui est le berceau de notre entendement, se trouve disloqué.

Les amateurs de poésie et de nouvelles technologies en trouveront une manifestation supplémentaire avec un travail autour de L’Iliade et l’Odyssée d’Homère vs Google Translate. Les fragments évoquent notamment l’actualité et la guerre. Ils sont traduits par un outil de traduction en ligne.

Ces morceaux savoureux portent aussi une part de la charge que je souhaite mettre dans le dispositif en les retravaillant.

L’Iliade et l’Odyssée, via le site http://remacle.org et Google translate.  C’est par ici

  • Vous êtes devant un ordinateur de bureau ? On peut contrôler au clavier :
    • le défilement avec la touche « S » (stop/start) par défaut défilement automatique
    • Suivant/précédent avec les flèches gauche/droite pour changer ou revenir sur un fragment
    • Enlever les images de fonds pour ne garder que le texte avec « T » (et les remettre en rappuyant).
  • Sur mobile tout défile en auto.

 

Déroulement

Cyprien Rose, Wall Press sur le plateau

le Happening poético-musical se déroulera le samedi soir après la fermeture de la grande scène.
Je vous invite donc à vous rendre au festival à la fin du mois d’août. Je me produis avec Cyprien Rose, et mon ami Wall Press. Quartier Libre donc pour une licence électro-poétique dans la nuit.

 

Back To Top